2.Divers

Canicule

Une vague de chaleur durable et intense s’est installée dans notre région. Les premiers impacts sont constatés dans les services d’urgence qui reçoivent quotidiennement des personnes présentant des pathologies en lien avec la chaleur et notamment des coups de chaleur et des déshydratations.

Les services d’urgence signalent également la survenue d’hyponatrémies dites de dilution dont la fréquence observée m’incite à vous rappeler l’importance de la prévenir. L’hyponatrémie de dilution n’est pas une déshydratation ; elle est, au contraire, due à des apports hydriques trop importants au regard des pertes en eau et/ou à une compensation insuffisante des pertes en sel (NaCl) liée à la sueur notamment. Sa survenue est facilitée par la perturbation de la fonction rénale, fréquente chez la personne âgée.

Pour prévenir cette pathologie, il est indispensable que la prise de boissons, primordiale pour prévenir la déshydratation, soit accompagnée d’une alimentation variée en fractionnant si besoin les repas pour maintenir normale la quantité de sel présente dans l’organisme.

JPEG - 21.3 ko

Rappel des conseils utiles pour les personnes fragiles (personnes âgées, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes…)
– Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif et ne buvez pas d’alcool ;
– Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras)
plusieurs fois par jour ;
– Mangez en quantité suffisante ;
– Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...) ;
- Évitez les efforts physiques au maximum et si vous devez pratiquer une activité physique, mouillez votre t-shirt et votre casquette et renouveler fréquemment l’opération ;
- Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
– Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide.

Rappel des signes d’alerte de déshydratation, notamment chez les personnes âgées  :
• Modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se déplacer.
• Maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions.
• Nausées, vomissements, diarrhée, soif.
• Crampes musculaires.
• Température corporelle élevée (supérieure à 38,5°C).
• Agitation nocturne inhabituelle.
Les réactions aux fortes chaleurs (malaise, évanouissement, déshydratation, etc.) peuvent se manifester à retardement suite à une exposition aux températures élevées, il est donc nécessaire de prendre ses dispositions en amont.
Les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes s’exposent aussi au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température. Pour y remédier, ils doivent boire abondamment, surtout de l’eau ou des boissons non alcoolisées.
Si vous voyez quelqu’un victime d’un malaise, appelez le 15.

Vous pouvez également prendre connaissance du document ci-dessous, publié par l’Inpes (devenu Santé Publique France) en 2015, sur la prévention des risques liés à la chaleur chez les personnes âgées.

PDF - 1.6 Mo
Fortes chaleurs
©2015 Commune de La Roche de Glun - Conception / Réalisation Syndicat Mixte des Inforoutes - PackWeb